Rétrospective

Au temps où la vie dansait. Mes années Soixante, par Jean-Marie Périer

Jeudi, 2 décembre 2010 à 19h00

Le Centre, Eglise française réformée, Holbeinplatz 7 à Bâle.
Avec le soutien de l’Ambassade de France en Suisse et du Crédit Suisse.

Ce brillant photographe, cinéaste et écrivain, a travaillé de 1962 à 1974 à Salut les Copains et fut le témoin privilégié de toute une joyeuse époque où le 45 tours et le transistor débarquaient dans les chambres des adolescents, déclenchant dans la chanson et les mœurs une révolution qui se perpétue : Johnny Hallyday, Sylvie Vartan et Eddy Mitchell remplissent encore des salles entières et le rock est revenu au premier plan. Ses photos étaient drôles, il avait pour amis tous les joyeux drilles et futurs vedettes de l’époque : Schmoll et ses Chaussettes noires, Johnny Halliday, Sylvie Vartan, Claude François, Eddy Mitchell, Françoise Hardy, Jacques Dutronc, les Beatles, les Rolling Stones… Avec sa gaîté tendre et désabusée, il nous fera revivre tout cette formidable effervescence à laquelle il a consacré un magnifique album aux Editions Filipacchi, une grande exposition à l’Hôtel de Ville à Paris, toute une série d’émissions télévisées, et un beau livre de souvenirs : Le temps d’apprendre à vivre (XO Editions 2004).
Il est aussi l’auteur de nombreux clips publicitaires, de trois longs métrages dont deux avec Jacques Dutronc, d’autres livres de souvenirs : Enfant Gâté, Oncle Dan (sur Daniel Filipacchi), d’un document sur le sort des jeunes homosexuels chassés de leur famille, Casse-toi ! sorti en février dernier, et d’un livre sur les chats. Il participera aussi à une conférence-dégustation en musique sur le vin au Café littéraire à Saint-Louis le 21 octobre à 20h30, avec Laure Gasparotto dont il a illustré le livre Les vins de Laure. L’intégrale de ses photos depuis les années cinquante est parue aux éditions du Chêne en 2008.

Participation aux frais pour les non membres : 10 CHF, étudiants 5 CHF.
Suivi d’un verre.