Agenda

Francisco de Goya, peintre de la résistance espagnole

Jeudi, 12 mars 2020 à 18h15

Francisco de Goya, peintre de la résistance espagnole

Conférence par Catherine Koenig

Catherine Koenig est historienne de l’art et guide au Kunstmuseum.

La vie de Francisco de Goya (1746-1826) se déroule pendant les heures sombres de l’histoire de l’Espagne. Il naît en 1746, l’année où meurt Philippe V, fondateur de la dynastie des Bourbons d’Espagne. Charles III (1759-1788), deuxième fils du roi tentera de faire de profondes réformes politiques et économiques pour faire entrer les Lumières dans le pays. Francisco de Goya, né à Saragosse d’un père doreur, arrive à pénétrer la noblesse castillane qui aime la peinture pittoresque et décorative. Goya, peintre de cour et de fêtes champêtres fait une belle carrière au sein de l’aristocratie et tout près des cercles du pouvoir. Mais peu à peu, le peintre portera un regard décalé sur cette aristocratie décadente. Le vent de liberté issu des Lumières qui souffle à Paris commence à inspirer les Espagnols libéraux dont il fait partie. De nombreux projets de réformes sont portés par l’aristocratie éclairée que fréquente le peintre. En 1793, il tombe gravement malade, il en  restera sourd et deviendra mélancolique. Il s’isole du monde et se plonge dans une peinture de plus en plus sombre. Charles IV (1788-1808), traversant les bouleversements de l’ouragan politique de la Révolution Française, ne saura pas empêcher les ambitions napoléoniennes. C’est avec grande inquiétude que Goya assiste à l’arrivée de Joseph, frère de Napoléon et couronné roi d’Espagne. C’est avec angoisse qu’il vit les heures de terreur qui s’abattent sur l’Espagne lorsque Ferdinand VII, fils de Charles IV arrive à remonter sur le trône.
Pendant la guerre civile, Goya se terre dans sa quinta à Madrid. C’est là, dans une solitude terrifiante qu’il peindra les œuvres les plus terribles de la peinture européenne.

Entrée : non membres CHF 15.-, gratuit pour les étudiants.
Un apéritif suivra.

Lieu de la manifestation

Le Centre de l’Église réformée française
Holbeinplatz 7, Bâle, Suisse

Chargement de la carte…