Rétrospective

La vie des sols, leur microbiologie, par Emmanuel Bourguignon

Jeudi, 5 mai 2011 à 19h00

Le Centre de l’Eglise française réformée, Holbeinplatz 7, Bâle.

Certains d’entre vous se souviennent peut-être de l’intervention musclée de Claude Bourguignon, le père d’Emmanuel, présentant ses travaux dans le beau film de Coline Serreau: "Solutions locales pour un désordre global", projeté l’an dernier au Cinéma La Coupole à Saint-Louis à l’occasion de la Foire du Livre.

Les micro-organismes et les champignons microscopiques donnent aux sols richesse et vie. La perte de la biomasse entraîne la dégradation des sols. L’usage d’engrais et de pesticides accélère le phénomène, entraînant potentiellement un problème sanitaire. La restauration et la préservation par des techniques respectueuses de la vie de l’écosystème favorisent un fonctionnement des sols, écologique et étonnement efficace. Ces méthodes peuvent s’appliquer aux sols européens mais aussi tropicaux ou sub-tropicaux. La recherche passe constamment du laboratoire au terrain, du politique au fondamental. Une véritable aventure existentielle.

Une chaire de micro-biologie des sols n’existant pas en France, Emmanuel Bourguignon étudie l’écologie et la protection des sols à Aberdeen, Liverpool puis obtient son doctorat en Nouvelle-Zélande en 2008. Il est directeur du développement du Laboratoire d’Analyses Microbiologiques des Sols (LAMS), fondé par ses parents, Claude et Lydia Bourguignon en 1990. Il possède également un diplôme en œnologie de l’université de Bourgogne et est consultant pour l’établissement de vignobles en Turquie.

« Le sol, la terre et les champs : pour retrouver une agriculture saine » de Claude et Lydia Bourguignon a été publié aux éditions Sang de la terre en 2008.

Conférence suivie d’un verre. Participation aux frais pour les non membres: 10 CHF, étudiants 5 CHF.