Rétrospective

Relire l’œuvre d’Arman, par Jean-Michel Bouhours

Mardi, 12 avril 2011 à 19h00

Musée Tinguely, Vortragssaal.

Membre fondateur des « Nouveaux Réalistes », l’artiste, surtout connu pour ses « accumulations», eut un parcours beaucoup plus riche et complexe que cette image un peu réductrice ne le laisse entendre : cachets, allures d’objets, poubelles, colères et coupes, inclusions, combustions qualifient les interventions de l’artiste sur l’objet manufacturé. Arman nous apparaît aujourd’hui comme un "grand témoin" de la société de consommation, de ses enjeux et de ses dérives.

L’exposition, la première à lui être consacrée en Suisse, le fait redécouvrir. Elle suit et reprend la grande rétrospective parisienne de l’automne dernier au Centre Pompidou, dont Jean-Michel Bouhours, Conservateur des collections historiques au Musée national d’art moderne à Paris, était le commissaire.

Spécialiste du cinéma expérimental, Bouhours entra au Centre Pompidou pratiquement à ses débuts : il a dirigé le département Cinéma du Musée national d’art moderne, constituant en grande partie la collection de films d’artistes (près de 800 films de 1916 à nos jours). Théoricien et historien, il a dirigé de nombreux ouvrages sur le sujet. De 2003 à 2008, il a dirigé le projet de création du Nouveau Musée national de la Principauté de Monaco, avant de revenir à Paris.

Manifestation organisée avec le musée, à l’occasion de leur exposition Arman (15 février – 15 mai).